Aller au contenu principal
Retour à la liste des articles

La transformation digitale au service de la gestion de configuration

Nicolas ZEMMOUR

Responsable du pôle Gestion de Configuration - Certifié CM2P

Publié le 06 juillet 2019
La transformation digitale au service de la gestion de configuration

Nous vivons aujourd’hui un tournant majeur dans l’industrie :

  • L’automatisation et la digitalisation imposent une transformation profonde des entreprises

  • La multiplication des produits et des services s’accélère

  • Vos clients sont toujours plus renseignés

Ces tendances s’appliquent à votre entreprise mais aussi à votre concurrence, toujours plus globalisée. Afin de rester maître de vos données, de la conformité et de la diversité de vos produits, votre gestion de configuration ne peut plus être mise de côté et doit tirer le meilleur parti des avancées et des outils actuels.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce qu’est la gestion de configuration, consultez notre espace dédié.

Les piliers de la gestion de configuration

La gestion de configuration est l’un des supports majeurs du PLM (Product Lifecycle Management) et des ERP (Enterprise Resource Planning).

Ses 2 piliers sont  l’identification et la gestion des changements.

L’identification (ou traçabilité) permet d’identifier les articles et documents liés à un produit ou service. Un bon exemple serait la gestion de la nomenclature et des gammes de produits.

La gestion des changements initie la modification du produit ou du service suite à une évolution ou une correction. Elle implique d’identifier l’ensemble des objets et des ressources impactés par ces modifications, calculer les coûts et planifier. Il s’agit aussi de créer et maintenir une base de données avec les objets impactés par les changements (dans leurs versions courantes et futures).

Les piliers de la gestion de configuration

Les deux piliers de la transformation digitale

La transformation digitale redéfinit les modes de fonctionnement des entreprises à travers ses deux piliers :

L’agilité dans la conduite du changement 

Une transformation digitale réussie repose sur une capacité principale: l’efficience. Il faut parvenir à une évolution des mentalités et des pratiques au sein de l’entreprise pour un minimum de coût.

L’efficience est relativement facile à atteindre. Elle n’est malheureusement pas suffisante.

Votre structure doit être agile, c’est à dire capable de conserver sur la durée sa capacité à évoluer le moment opportun. Vous devez pouvoir vous adapter rapidement face aux disruptions sectorielles ou aux changements de la demande par exemple. L’agilité est devenue une qualité obligatoire pour conduire et faire adopter les évolutions induites par la transformation digitale.

 

Des méthodologies et outils numériques puissants

L’ère du numérique est là. Toutes les données d’une entreprise sont (ou doivent être) saisies, stockées, traitées et partagées numériquement. Elles sont utilisées en interne mais peuvent également être partagées entre clients et fournisseurs à travers le monde. Des méthodologies comme la gestion de configuration font office de facilitateurs puissants pour gérer au mieux cette transition massive vers le tout numérique. Des outils de collaboration, stockage et partage sont également développés par la multitude d’entreprises du numérique et sont parfois destinés à des usages très pointus et spécifiques.

C’est cet écosystème de méthodes, d’outils et d’entreprises du numérique qui donne à la transformation digitale une telle ampleur.

Les deux piliers de la transformation digitale

Le meilleur des deux mondes

La transformation digitale a apporté son lot d’innovations dans la gestion des données et des interactions autour de ces données, avec des usages très concrets pour le domaine de la gestion de configuration.

La Blockchain pour l’identification, la traçabilité et la sécurisation

Imaginez une solution pour gérer simplement et de manière sécurisée le stockage et le partage de l’ensemble des informations liées aux produits (part numbers, numéros de lot ou de série, caractéristiques, historique détaillé...). Nombreuses sont les sociétés à vous vendre de tels produits. Nombreux sont les articles qui en décrivent les défauts.

Faisons l’exercice de créer notre propre “solution” : imaginez un premier bloc d’informations. Attribuez lui les données de l’extraction et de la transformation de votre matière première.

Puis imaginez un deuxième bloc. Attribuez lui les données d’utilisation de ces matières premières pour la fabrication d’une première pièce.

Donnez ces blocs aux différents acteurs concernés par chaque étape du processus : extracteurs, fournisseurs, finance, logistique, manufacture pour le premier bloc ; finance, logistique, manufacture, client pour le deuxième. Ces blocs sont ainsi codétenus par chaque partie prenante de l’élaboration, l’utilisation, la maintenance, la destruction ou bien le démantèlement et recyclage du produit final. Agrégez ces blocs pour constituer le bloc principal qui sera votre produit fini.

Vous avez créé le point de départ de votre gestion de configuration 2.0 en vous appuyant sur le concept de la Blockchain.

 

Le Big data pour la gestion et l’analyse d’impact des changements

La gestion et l’analyse des changements génèrent une multitude d’informations. Ces informations doivent être stockées, utilisées et partagées de manière intelligente au travers des différents flux PLM, ERP et de vos business units en général.

Des solutions propriétaires basées sur le cloud computing existent comme par exemple SAP HANA pour l’ERP SAP ou EXALEAD pour le PLM 3DEXPERIENCE de Dassault Systèmes.

D’autres solutions, telles que Qlik Sense, agrègent plusieurs bases de données sous une interface de Data Visualization ergonomique et peuvent servir de support à votre business quel que soit sa taille (pour plus d’informations sur les opportunités offertes par Qlik Sense, contactez-nous)

Il est désormais possible par des analyses prédictives ou prescriptives appliquées à la gestion de configuration d’automatiser les impacts d’une modification, de les simuler, voire de les anticiper. 

 

Le meilleur des deux mondes

La transformation digitale implique de nouveaux challenges et de nouvelles opportunités pour les professionnels de la gestion de configuration. Tous vos collaborateurs et les parties prenantes doivent être capable de lire, interpréter et prendre des décisions depuis les données dont vous êtes le garant. En associant la culture de la donnée et les technologies les plus récentes vous pouvez viser l’excellence en matière de traçabilité, gestion de versions, conformité produits et gestion du changement. Il ne tient qu’à nous d’imaginer ensemble les cas concrets d’application du numérique et des méthodologies récentes dans l’amélioration de votre gestion de configuration. 

Plus d’information sur nos prestations dans ce domaine, cliquez ici.

Découvrez nos formations certifiantes en gestion de configuration sur www.jitformations.com (JIT Consultants est la seule entité francophone habilitée à certifier les professionnels à la méthodologie internationale de référence CM2)

 

Les articles qui pourraient vous intéresser

  • Salesforce Winter '20 arrive bientôt !
    Dates de sortie, nouveautés, conseils... Nos consultants certifiés vous disent tout sur Salesforce Winter '20.
    Cindy FRANCE

    Consultante Salesforce - certifiée Sales Cloud, Service Cloud et Field Service Lightning

  • 4 raisons pour lesquelles les CRM échouent
    Les CRM sont parfois des échecs, mais certainement pas pour les raisons que vous avez en tête. Une revue des principales raisons qui rendent les CRM inefficaces en entreprise.
    Jean-Philippe SANS

    Directeur Commercial - Consultant Fonctionnel Logistique & IT 

Découvrir tous les articles